Bien préparer son cours en ligne

École de jazz à Paris | Cours d'instruments et théorie

Bien préparer son cours en ligne

La Bill Evans Piano Academy évolue et proposera dès la rentrée 2020 de nouveaux cursus d’enseignement à distance. En dépit des limites liées à la technologie numérique, ce type de leçon peut se révéler très pratique pour des élèves n’ayant pas la possibilité de se rendre physiquement à l’école. Néanmoins, pour que les cours se déroulent sereinement, il est impératif de bien se préparer et de respecter quelques règles simples.

 

La connexion

Avec un débit insuffisant, la communication risque d’être interrompue ou entrecoupée de blancs (les fameux « lags »). En cas de connexion Wifi, il peut être judicieux de libérer la bande passante en déconnectant, pour le temps du cours, un maximum d’appareils. (C’est par exemple le moment de demander au gamer de la maison de lâcher son mode multiplay qui accapare la box.) En attendant la 5G, dont l’utilisation demeure controversée, la fibre devrait représenter une avancée considérable dans les années à venir, surtout pour les débits montants.

Le logiciel

Zoom, FaceTime, Messenger, Skype, etc. Les solutions pour se connecter sont nombreuses et le plus souvent gratuites. Il n’y a pas de préférence en la matière et il convient simplement de se mettre d’accord avec le professeur.

Ordinateur, tablette, smartphone…

Si tous les supports sont possibles, la préférence va aux appareils permettant de filmer le clavier facilement. À moins donc que votre ordinateur soit organisé autour de votre instrument, l’usage du portable ou de la tablette est conseillé.

Fonctions à maîtriser

Pendant la leçon, il sera peut-être nécessaire d’activer les fonctions de verrouillage d’écran, ou de jongler entre la caméra avant et arrière de votre téléphone. D’autre part, une fois l’appareil en place, il est préférable de verrouiller la mise au point afin d’éviter que l’autofocus du téléphone ne se déclenche en permanence et génère ce désagréable va-et-vient à l’image. (Sur l’iPhone, par exemple, il suffit de garder le doigt appuyé sur la zone de l’écran à verrouiller, chaque téléphone ou tablette possède un réglage similaire). Pensez donc à vous familiariser avec ces fonctions et en cas de doute, posez des questions ou cherchez les manipulations sur Internet (tutoriels YouTube).

La prise de vue

Afin que le cours se passe le mieux possible, il est important de bien filmer le clavier du piano, ce qui permettra au professeur de corriger la position, les doigtés ou les erreurs de répartition de voix entre les deux mains. L’appareil doit idéalement être placé derrière l’élève, un peu en hauteur et sur le côté (ou au-dessus des mains quand l’installation s’y prête). Pour ce faire, nous vous proposons 4 solutions :

 

  • Le trépied

Solution la plus chère, mais peut-être la plus intéressante sur le long terme (surtout si vous envisagez de faire des photos ou de la vidéo). On trouve tous les modèles, tous les prix, et il est important d’adjoindre au trépied un adaptateur pour téléphone ou tablette.

 

 

  • Le pied de micro

Si vous possédez un pied de micro, il vous suffira de visser l’adaptateur dont nous venons de parler à la place du micro. Attention, il vous faudra peut-être utiliser un réducteur de bague.

 

 

  • Le pupitre incliné

Autre solution, le pupitre incliné. L’idée est simple, on pose le téléphone sur un livre suffisamment grand et épais pour que la caméra dépasse du bord supérieur. Il ne reste plus qu’à monter et ajuster l’ensemble afin d’obtenir un angle optimal.

 

 

 

  • L’équerre

Très pratique pour les pianos droits, l’idée consiste à coincer une équerre (ou autre support) entre deux livres et à poser le téléphone dessus.

 

Cette solution n’est pas idéale pour les pianos à queue en raison du manque de hauteur

 

Une fois le portable en place, cherchez à obtenir le plan le plus large possible. En cas de focale très serrée, centrez l’image sur le do du milieu (C4 ou do serrure). En général le mode paysage est préférable (téléphone ou tablette « allongée »).

 

À éviter

Il n’est pas souhaitable de simplement poser le téléphone sur le côté du piano. Ce type de plan rasant n’offre en effet aucune vue pratique sur le clavier et rend l’accompagnement pédagogique limité ; il est donc à bannir dans la mesure du possible.

 

 

Le son

C’est le point faible du cours, la qualité de l’audio étant limitée à la qualité du micro du téléphone et au débit. En attendant que la technologie fasse un bond, il est difficile d’obtenir en live un son parfaitement fidèle à la source. Cependant, il est possible de dépasser ce problème en enregistrant les exercices ou le passage du thème étudié avant le début du cours. Une fois téléchargé, le professeur pourra écouter avec l’élève le morceau dans de bonnes conditions.

 

Et voilà. Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à en faire profiter la communauté dans les commentaires.

 

Étienne Guéreau

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *